Paris-Manchester 1918
Conservatoires en temps de guerre

Deux photographies de Maurice Ravel en soldat

Exempté de service militaire en 1895 pour « faiblesse[1] », Maurice Ravel (1875-1937) n’est pas appelé lors de la mobilisation générale. Il se démène alors pour être incorporé dans l’aviation mais est finalement envoyé comme conducteur d’un camion militaire au 13e régiment d’artillerie qu’il surnomme Adélaïde dans le secteur de Verdun en mars 1916. Les deux photographies ici présentées datent probablement du début de l’année 1916, juste avant qu’il ne parte pour la zone de combats. Atteint probablement d’une dysenterie puis d’une péritonite, Ravel est opéré le 1er octobre 1916 avant d’être réformé le 1er juin 1917.

[1]Fiche matricule de Maurice Ravel, Archives municipales de Paris, D4R1 870, matricule 3851.

 

Roland-Manuel, ca. 1916: Maurice Ravel en soldat, chez sa marraine de guerre, Madame Dreyfus, Bibliothèque nationale de France, département de la musique, Est. Ravel M. 012 [en ligne].
Caractéristiques du document : photographie positive, 18×13 cm.
Catalogue : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39620272g

Anonyme, 1916, Maurice Ravel en soldat, Bibliothèque nationale de France, département de la musique, Est. Ravel M. 012 bis [en ligne].
Caractéristiques du document : photographie positive, 9×6,5 cm.
Catalogue : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39625215v

Bibliographie

Calza Renato, 1998 : « Ravel e la Grande Guerra: Trois chansons pour chœur (1914-1915) – Mon ami z-il est à la guerre (… moi, je reste ici, hélas !) », Musica e Storia, n6/2, p. 421-461.

Manat Marcel, 1986 : Maurice Ravel, Paris : Fayard.

X