Paris-Manchester 1918
Conservatoires en temps de guerre

Hope Squire et Frank Merrick après la guerre

Frank Merrick et sa femme Hope Squire étaient pianistes et compositeurs. Tous deux sociaux-libéraux, ils étaient engagés en faveur de plusieurs causes, telles que le droit de vote pour les femmes, le végétarisme, le socialisme et le pacifisme. Ils soutenaient également la nouvelle musique, dont ils faisaient activement la promotion. Merrick obtint un poste au Royal Manchester College en 1911. Vers la fin de la Première Guerre mondiale, il fut envoyé en prison pour son refus absolu de prendre les armes ou de participer à toute activité liée à la guerre ; pendant sa détention, c’est sa femme qui enseigna à sa place au College. Après la guerre, Merrick devint un pianiste, un professeur et un éditeur respecté.  
 
Cliquez sur les images ci-dessous pour lire leur correspondance entre décembre 1918 et avril 1919.  

X